D’où vient l’expression « faire un froid de canard » ?

Cet article écrit de ma plume était originellement destiné au site Omnilogie, où l’on pouvait le retrouver à la une hier. Je remercie donc son équipe de m’avoir donné la parole.

Une caneCes derniers jours, il suffit simplement de faire quelques pas dehors pour s’en rendre compte : il fait un froid de canard. Autrement dit –et vous l’aurez compris–, la température que l’on ressent est intensément froide. Cette expression a tellement été utilisée qu’on en a oublié sa signification première. C’est donc ce à quoi le présent omnilogisme va tenter d’apporter une réponse.

En réalité, cette expression trouverait son origine du côté des chasseurs, c’est pourquoi il faudrait la comprendre sous un autre angle : il fait un froid à chasser le canard. En effet, les cynégètes peuvent chasser le canard sauvage pendant la période automne-hiver, tandis que le froid s’installe peu-à-peu et que l’anatidé délaisse lacs et étangs où il coulait jusqu’alors des jours heureux pour se rendre vers des rivières moins propices aux dangers du gel… C’est durant cette phase de migration que les canards sauvages sont plus faciles à débusquer. À ce moment-là, les chasseurs doivent braver le froid glacial en faisant preuve de discrétion et de patience pour espérer les retrouver dans leur assiette. Voilà où se trouverait la source de cette expression typiquement française.

Pour conclure, si j’avais un conseil à vous donner pour affronter un froid de canard, c’est de toujours sortir colvert !

Image : Martin Correns